ANALYSE DES RUPTURES DANS LES SERIES PLUVIOMETRIQUES DANS LE BASSIN DE LA MINA (NORD OUEST D?ALGERIE)

FAIZA HALLOUZ, Mohamed MEDDI, Gil MAHE

Résumé


résumé :
Les zones méditerranéennes et semi arides sont caractérisées par des régimes pluviométriques
irréguliers dans le temps et dans l?espace. L?érosion hydrique des bassins versants et la
sédimentation des cours d?eau constituent des phénomènes complexes très répandus qui
posent de nombreux problèmes aux chargés des projets de mise en valeur. En raison de son
ampleur, cette érosion constitue une contrainte majeure au développement de l?agriculture et à
la promotion des activités rurales en Algérie. Cet article a pour objectif de montrer l?effet de
fluctuation de la variable climatique pluie sur les apports liquides. L?étude est menée sur un
sous bassin versant de la rive gauche de l?oued Cheliff, qu?est la Mina (4900 km²). L?Oued
Mina alimente le barrage de Sidi M?hamed Ben Aouda (SMBA), destiné à l?agriculture et
l?alimentation en eau potable de la région.
Fig. 1 : Carte MNT du bassin de la MINA
La sécheresse qui a frappé l'Algérie depuis quelques années et surtout dans la partie Ouest du
pays, a ravivé le problème de l'utilisation rationnelle des eaux de surface. Pour une gestion
intégrée et une utilisation rationnelle des ressources en eau, nous avons pensé utile de décrire
même les fluctuations climatiques de la région du bassin versant de l'Oued Mina, sur une
période d'étude de plus de 100 ans (19901/02-2007/08). Ainsi, la méthode du vecteur régional
est utilisée pour optimiser les données pluviométriques mensuelles et annuelles et reconstituer
les séries hydrologiques .La Méthode du Vecteur Régional est un modèle simple qui permet
de représenter les informations pluviométriques d'une région par une séquence d'indices,
représentatifs des précipitations dans cette région, et par des coefficients caractéristiques de
chaque poste d'observation. La méthode a été conçue pour répondre à deux objectifs : d'une
part la critique de l'information et d'autre part sa synthèse. Grâce à la méthode du vecteur
régional, on constitue 3 unités climatiques homogènes afin d?évaluer la représentativité et la
persistance régionale des signaux climatiques. En vue de son application systématique, un
logiciel professionnel convivial a été développé. Le modèle a été appliqué aux données
pluviométriques mensuelles et annuelles du bassin de la Mina (Nord Ouest d?Algérie),
fournies par le : ? CRU, NOAA, NCDC, GHCN et bien entendu les données des services
climatologiques nationaux à savoir ANRH et ANBT '. 3 vecteurs régionaux ont ainsi été
élaborés. Ils permettent une représentation synthétique de la pluviométrie du bassin de la
Mina et fournissent un outil efficace d'étude des tendances climatiques. Les ruptures sont
ensuite étudiées sur les séries reconstituées et non reconstituées pour chaque domaine spatial,
avec le logiciel Khronostat de l?IRD. L?objectif est d?analyser si les signaux de rupture dans
les séries enregistrés à l?échelle des postes pluviométriques sont persistants après agrégation
de plusieurs postes et de plusieurs échelles emboîtéesd?espace. On teste également l?effet de
la reconstitution sur la persistance de ces signaux

Mots-clés


Erosion; pluviométrie ; Algérie ; bassin versant ; Oued Mina ; vecteur régional ; ruptures

Texte intégral :

PDF