Archives

2015

Page couverture

Revue N°26&27

Comite_Editorial

INTRODUCTION:

Il est clair que le développement technologique  a bouleversé l'environnement  naturel et anthropique.  L'effet de serre, le  changement  climatique et la pollution sont des conséquences directes, difficilement gérables si les acteurs de l'eau ne s'y penchent pas  rapidement.  

Il est à noter que l'essentiel des ressources en eau douce mobilisables est constitué des précipitations atmosphériques (pluie, neige..), des eaux de surface (lacs, rivières, barrages) et des eaux souterraines et  est  menacé sérieusement par une pénurie, une pollution galopante  liée à une démographie croissante et une industrialisation sans limite. La gestion efficace, rationnelle et durable de cette ressource passe par la connaissance de sa  disponibilité, de sa variabilité spatio-temporelle et de sa protection.

Toute pollution de l'environnement implique  une pollution de la ressource tardive qu'elle soit. 

Que faire devant un tel danger si ce n'est la maîtrise  de la recherche scientifique, face à un progrès économique prospérant et une demande en eau toujours croissante.  C'est dans ce contexte précis que  l'Ecole Nationale Supérieure d’Hydraulique a lancé cette revue de portée internationale  sur l'eau et l'environnement intitulée  " Le journal de l'eau et de l'Environnement " Elle  est à son 27ème Numéro  et invite  tous les acteurs de l'eau  (universitaires, chercheurs, gestionnaires, décideurs….)  à y prendre part par des articles scientifiques et techniques  pour sa pérennité.

Rédactrice en chef Prof.  B. Touaïbia


2014

Page couverture

Revue N°24&25

Comite_Editorial

INTRODUCTION:
Il est clair que le développement technologique a bouleversé l'environnement naturel et anthropique. L'effet de serre, le changement climatique et la pollution sont des conséquences directes, difficilement gérables si les acteurs de l 'eau ne s'y penchent pas rapidement. Il est à noter que l'essentiel des ressources en eau douce mobilisables est constitué des précipitations atmosphériques (pluie, neige..), des eaux de surface (lacs, rivières, barrages) et des eaux souterraines et est menacé sérieusement par une pénurie, une pollution galopante liée à une démographie croissante et une industrialisation sans limite.La gestion efficace, rationnelle et durable de cette ressource passe par la connaissance de sa disponibilité, de sa variabilité spatio-temporelle et de sa protection.Toute pollution de l'environnement implique une pollution de la ressource tardive qu'elle soit. Que faire devant un tel danger si ce n'est la maîtrise de la recherche scientifique, face à un progrès économique prospérant et une demande en eau toujours croissante.C'est dans ce contexte précis que l'Ecole Nationale Supérieure d’Hydraulique a lancé cette revue de portée internationale sur l'eau et l'environnement intitulée " Le journal de l'eau et de l'E nvironnement "Elle est à son 25ème Numéro  et invite tous les acteurs de l'eau(universitaires, chercheurs, gestionnaires, décideurs ….) à y prendre part par des articles scientifiques et techniques pour sa pérennité.
Rédactrice en chef Prof.  B. Touaïbia





2013

Revue LJEE N° 23

Revue N°23

Comité éditorial

INTRODUCTION : Il est clair que le développement technologique a bouleversé l'environnement naturel et anthropique. L'effet de serre, le changement climatique et la pollution sont des conséquences directes, difficilement gérables si les acteurs de l 'eau ne s'y penchent pas rapidement.
Il est à noter que l'essentiel des ressources en eau douce mobilisable s'est constitué des précipitations atmosphériques (pluie, neige... ), des eaux de surface (lacs, rivières, barrages) et des eaux souterraines et est menacé sérieusement par une pénurie, une pollution galopante liée à une démographie croissante et une industrialisation sans limite.
La gestion efficace, rationnelle et durable de cette ressource passe par la connaissance de sa disponibilité, de sa variabilité spatio-temporelle et de sa protection.
Toute pollution de l'environnement implique une pollution de la ressource tardive qu'elle soit. Que faire devant un tel danger si ce n'est la maîtrise de la recherche scientifique, face à un progrès écono mique prospérant et une demande en eau toujours croissante.
C'est dans ce contexte précis que l'Ecole Nationale Supérieure d?Hydraulique a lancé cette revue de portée internationale sur l'eau et l'environnement intitulée " Le journal de l'eau et de l'Environnement " Elle est à son 23ème Numéro et invite tous les acteurs de l'eau (universitaires, chercheurs, gestionnaires, décideurs...) à y prendre part par des articles scientifiques et techniques pour sa pérennité.

Rédactrice en chef Prof. B. Touaïbia

Page couverture

Revue N°21&22

Comité éditorial

INTRODUCTION : Il est clair que le développement technologique a bouleversé l'environnement naturel et anthropique. L'effet de serre, le changement climatique et la pollution sont des conséquences directes, difficilement gérables si les acteurs de l'eau ne s'y penchent pas rapidement. Il est à noter que l'essentiel des ressources en eau douce mobilisables
est constitué des précipitations atmosphériques (pluie, neige..), des eaux de surface (lacs, rivières, barrages) et des eaux souterraines et est menacé sérieusement par une pénurie, une pollution  galopante liée à une démographie croissante et une industrialisation sans limite. La gestion efficace, rationnelle et durable de cette ressource passe par
la connaissance de sa disponibilité, de sa variabilité spatio-temporelle et de sa protection. Toute pollution de l'environnement implique une pollution de la ressource tardive qu'elle soit. Que faire devant un tel danger si ce n'est la maîtrise de la recherche scientifique, face à un progrès économique prospérant
et une demande en eau toujours croissante. C'est dans ce contexte précis que l'Ecole Nationale Supérieure d?Hydraulique a lancé cette revue de portée internationale sur l'eau et l'environnement intitulée " Le journal de l'eau et de l'Environnement " Elle est à son 22ème Numéro et invite tous les acteurs de l'eau (universitaires, chercheurs, gestionnaires, décideurs) à y prendre part par des articles scientifiques et techniques pour sa pérennité.

Rédactrice en chef Prof. B. Touaïbia


2012

Page couverture

Revue N°20

INTRODUCTION : Il est clair que le développement technologique a bouleversé l'environnement naturel et anthropique. L'effet de serre, le changement climatique et la pollution sont des conséquences directes, difficilement gérables si les acteurs de l'eau ne s'y penchent pas rapidement. Il est à noter que l'essentiel des ressources en eau douce mobilisables
est constitué des précipitations atmosphériques (pluie, neige..), des eaux de surface (lacs, rivières, barrages) et des eaux souterraines et est menacé sérieusement par une pénurie, une pollution galopante liée à une démographie croissante et une industrialisation sans limite. La gestion efficace, rationnelle et durable de cette ressource passe par
la connaissance de sa disponibilité, de sa variabilité spatio-temporelle et de sa protection. Toute pollution de l'environnement implique une pollution de la ressource tardive qu'elle soit. Que faire devant un tel danger si ce n'est la maîtrise de la recherche scientifique, face à un progrès économique prospérant
et une demande en eau toujours croissante. C'est dans ce contexte précis que l'Ecole Nationale Supérieure d?Hydraulique a lancé cette revue de portée internationale sur l'eau et l'environnement intitulée " Le journal de l'eau et de l'Environnement " Elle est à son 20ème Numéro et invite tous les acteurs de l'eau (universitaires, chercheurs, gestionnaires, décideurs) à y prendre part par des articles scientifiques et techniques pour sa pérennité.

Rédactrice en chef Prof. B. Touaïbia


2011

Revue LJEE N° 19

Revue N°19

INTRODUCTION : Il est clair que le développement technologique a bouleversé l'environnement naturel et anthropique. L'effet de serre, le changement climatique et la pollution sont des conséquences directes, difficilement gérables si les acteurs de l'eau ne s'y penchent pas rapidement. Il est à noter que l'essentiel des ressources en eau douce mobilisables
est constitué des précipitations atmosphériques (pluie, neige..), des eaux de surface (lacs, rivières, barrages) et des eaux souterraines et est menacé sérieusement par une pénurie, une pollution galopante liée à une démographie croissante et une industrialisation sans limite.
La gestion efficace, rationnelle et durable de cette ressource passe par la connaissance de sa disponibilité, de sa variabilité spatio-temporelle et de sa protection. Toute pollution de l'environnement implique une pollution de la ressource tardive qu'elle soit. Que faire devant un tel danger si ce n'est la maîtrise de la recherche scientifique, face à un progrès économique prospérant et une demande en eau toujours croissante. C'est dans ce contexte précis que l'Ecole Nationale Supérieure de l'Hydraulique a lancé cette revue de portée internationale sur l'eau et
l'environnement intitulée :" Le journal de l'eau et de l'Environnement " Elle est à son 19ème Numéro. Ce numéro spécial porte sur une thématique complexe qu?est l?érosion et a été débattue lors du workschop international organisé par les projets SIGMED (ENSH-IRD )et MEDFRIEND (UNESCO) en juin 2011 à Tipasa (Algérie). Nous invitons tous les acteurs de l'eau (universitaires, chercheurs, gestionnaires, décideurs) à prendre part à la revue pour sa pérennité, par des articles scientifiques et techniques.

Rédactrice en chef Prof. B. Touaïbia









2003


1 - 21 de 21 éléments