FORÇAGE CLIMATIQUE ET ANTHROPIQUE SUR LA RESSOURCE EN EAU SOUTERRAINE D?UNE REGION SEMI-ARIDE : CAS DE LA PLAINE DE GHRISS (NORD-OUEST ALGERIEN)/CLIMATIC AND ANTHROPIC FORCING ON GROUNDWATER RESOURCES IN A SEMIARID AREA: THE CASE OF THE GHRISS PLAIN, NORT

Belkacem BEKKOUSSA, Mohamed MEDDI, Hervé JOURDE

Résumé


Résumé :
La sécheresse qui a touché le Nord-Ouest algérien ces dernières décennies a eu des
répercussions importantes sur les ressources en eau, et plus particulièrement sur les eaux
souterraines. La surexploitation de cette ressource pour subvenir aux divers besoins des
populations locales, et notamment aux besoins agricoles menace sa pérennité. Le rabattement
des eaux de l?aquifère plio-quaternaire de Ghriss à des niveaux alarmants est source de
préoccupation majeure pour la population de la région ainsi que pour les autorités locales et
nationales. Dans cet article, nous allons chercher à déterminer si ce phénomène est d?origine
naturelle ou anthropique. La compréhension de la structure et de l?hydrodynamisme du
système aquifère de la plaine de Ghriss est l?étape préalable et nécessaire pour analyser la
situation d?ensemble de la ressource en eau souterraine. L?analyse de l?évolution des apports
pluviométriques dans la région étudiée a montré une nette diminution depuis 1973 estimée à
plus de 25 %. Les déficits pluviométriques se sont succédé durant plusieurs années, avec par
conséquent la diminution des débits de l?oued principal de la plaine de Ghriss, à savoir l?oued
Fekan, et cela jusqu?à son quasi-assèchement ces dernières années. Le niveau de la nappe
plio-quaternaire de Ghriss a fortement diminué entre 1970 et 2001, la baisse piézométrique
atteignant plus de 60 mètres dans certains secteurs de la région. Les restrictions de pompages
imposées par les autorités depuis le début des années 1990 ont néanmoins permis de diminuer
les prélèvements. L?alimentation du système aquifère de la plaine de Ghriss est estimée à 65,3
millions de m3/an et les prélèvements totalisent actuellement un volume de 64,7 millions de
m3/an. Un équilibre plus ou moins fragile entre entrée et sortie du système aquifère de la
plaine de Ghriss est ainsi enregistré depuis l?an 2000, ce qui s?est traduit par une stabilisation
des niveaux piézométriques de la nappe plio-quaternaire.


Abstract :
The drought which has been affecting north western Algeria for the three last decades has had
important effects on all water resources and more particularly on the groundwater resource. The
overexploitation of this resource, in order to supply the various water uses of the local
populations and especially those of agriculture, threatens its perennity. The water-level
drawdown of the Ghriss Plio-Quaternary aquifer towards alarming levels is causing major
concern for the population of the area as well as for local and national authorities. In this
article, we question whether this phenomenon has a natural or anthropic origin. Comprehending
the structure and hydrodynamics of the Ghriss plain aquifer system is the initial and a necessary
stage in analyzing the total situation of the groundwater resource. The analysis of the rainfall
recharge evolution in the study area showed a clear reduction since 1973 estimated at 25%. The
pluviometric deficit was recurrent for several years, resulting in the reduction of the flow of the
principal river of the Ghriss plain, the Fekan Wadi, before its total drying the last few years.
The water table of the Ghriss Plio-Quatrenary aquifer decreased drastically by more than 60
meters from 1970 to 2001 in some sectors. The restrictions of groundwater pumping imposed
by the authorities since the beginning of 1990 have contributed to a decrease in withdrawal.
The estimated recharge of the Ghriss plain aquifer system is 65.3 million m3/year and the total
withdrawn volume is 64,7 million m3/year. A fragile equilibrium between recharge and
withdrawal in the Ghriss plain aquifer system has been noted since the year 2000 resulting in a
stabilization of the piezometric heads of the Plio-Quaternary aquifer.

Mots-clés


Algérie ; eau souterraine ; facteur antthropique ; pluviométrie ; piézométrie ; ressource en eau ; zone semi-aride/Algeria; anthropic factor; ground water; piezometry; rainfall; semiarid zone; water resources

Texte intégral :

PDF