ÉTUDE DU CHAMP DES VITESSES INTERSTITIELLES EN ZONE DE SWASH PAR VELOCIMETRIE DOPPLER ULTRASONORE (VDU)

Mustapha Kamel MIHOUBI, Michel BELORGEY, Ahmed KETTAB

Résumé


Résumé :
Le transport sédimentaire demeure toujours un phénomène complexe, les processus
physiques qui lui sont associés n'ont été abordés jusqu'à maintenant qu'à partir
d'analyses du champ de vitesses au sein d'une veine fluide. L'étude expérimentale de
l'hydrodynamique des sédiments et l'analyse physique du processus d'échange à
l'interface eau-sédiment en zone de swash (jet de rive) revêtent d'un intérêt capital pour
la compréhension du processus de transport sédimentaire en milieu côtier, notamment
par le contrôle et la prévision du trait de côte. L'objectif de cette étude a été d'exploiter
la technique de Vélocimétrie Doppler ultrasonore (VDU) pour l'étude de l'évolution du
champ des vitesses à l'interface eau-sédiment en zone swash pour différentes conditions
de houles régulières incidentes en canal à houle.
Les vitesses sont mesurées pour différents situations du swash au sein du lit
sédimentaire, et ce, dans la veine fluide de la langue de swash mettent en évidence : une
répartition exponentielle des vitesses à l'intérieur du lit de sédiment ; une différence de
gradient de vitesse à l'interface eau-sédiment, entre la vitesse dans la lame d'eau de la
langue de swash et l'écoulement interstitiel dans la nappe du swash. Les mesures
obtenues ont permis de constater une évolution du profil des vitesses suivant les phases
du swash, qui sont caractérisées par un déphasage entre l'écoulement libre de la langue
de swash et l'écoulement interstitiel. Ces résultats suggèrent la nécessité d'une nouvelle
approche d'analyse du transport sédimentaire qui doit tenir compte de la réalité des
processus physiques qui régissent la phase d'interface eau-sédiment.

Mots-clés


:Vitesse interstitielle ; VDU ; Houle incidente ;Porosité ; Interface ;Sédiment ; Swash

Texte intégral :

PDF