LES POLITIQUES ALGERIENNES DE L'EAU EN ALGERIE

Mohamed HASSANE, Mohamed Said BENHAFID

Résumé


Résumé:
Les ressources en eau en Algérie sont limitées, vulnérables et inégalement réparties. Ces
ressources ont par ailleurs subit durant les deux dernières décennies les effets néfastes de la
sécheresse, de la pollution et de la mauvaise gestion. Les potentialités en eau en Algérie sont
globalement estimées à 19 milliards de m3/an (correspondant à environ 600 m3/habitant /an).
Ainsi l'Algérie se situe dans la catégorie des pays pauvres en ressources hydriques au regard
du seuil de rareté fixé parla banque Mondiale à 1000 m3/an.
D'autre part, on se rend compte à travers l'historique de la gestion de l'eau en Algérie depuis
l'indépendance qu'il y a eu une inflation de structures et de textes chargés de l'hydraulique. Il a
fallu attendre les années quatre vingt dix (1990), après les assises nationales de l'eau en 1995
pour voir émerger une prise de conscience de la nécessité de se saisir du dossier de l'eau de
façon globale, cohérente et rationnelle par l'adoption d'une nouvelle politique de l'eau.

Texte intégral :

PDF