BONNE GOUVERNANCE POUR UNE MEILLEURE GESTION DES RESSOURCES EN EAU

Omar KHODJET-KESBA, Abderrahmane AYADI

Résumé


Résumé :
Si la mer méditerranée est le lien entre tous ces pays, l'eau se doit d'être la composante
principale de cette union. La Charte méditerranéenne de l'eau a été adoptée à Rome en 1992.
L'eau est une question prioritaire pour tous les partenaires méditerranéens et son importance
ne fera que croître à mesure que les ressources en eau se feront plus rares. La coopération
dans ce domaine aura pour but de :
- Faire le point de la situation en tenant compte des besoins actuels et futurs.
- Définir les moyens de renforcer la coopération régionale.
- Faire des propositions en vue de rationaliser la planification et la gestion - en commun, le
cas échéant : des ressources en eau.
- Contribuer à la création de nouvelles sources en eau. La première
Conférence Méditerranéenne de l'eau s'est tenue à Alger le 1990-05-30: Conférence des
Ministres Chargés de l'Eau des Pays du Bassin Méditerranéen.
Le tournant est venu à Barcelone à la première Conférence Euro-Méditerranéenne des
Ministres des Affaires étrangères 1995-11-27et 28. Le Partenariat Euro Méditerranéen, lancé
par la Déclaration de Barcelone en novembre 1995, embrasse un vaste programme de
collaboration dans une variété de domaine et indique les actions prioritaires pour développer
la coopération d'Euro Méditerranée. Basé sur les principes de la charte de Rome.
La déclaration a défini trois volets appelés Partenariats:
Politique et de sécurité: "assurer la paix et la stabilité"
Économique et financier: "établir une zone de prospérité commune"
Social, culturel et humain: "promouvoir une compréhension mutuelle par l?échange
d?expériences au sein de la société civile et promouvoir une coopération sociale et culturelle"

Mots-clés


eau ; ressource ; mobilisation ; offre ; demande ; gestion ; rationaliser.

Texte intégral :

PDF