TRAITEMENT DES EFFLUENTS CHARGES EN POLLUANTS METALLIQUES PAR DIFFERENTES AL GUES

Fadila AMMOUR, Houda DERIAS, A. BEGGACHE, SAMIA HOULI

Résumé


Abs t ract :
La réutilisation des eaux usées épurées en agriculture est aujourd'hui une pratique très
répandue dans le bassin
Méditerranéen, notamment dans les pays affectés par les pénuries d'eau. En Algérie, le
traitement des eaux usées se fait essentiellement par boues activées .A la sortie de la
STEP, les eaux épurées peuvent véhiculer une quantité non négligeable de polluants
métalliques. Pour une réutilisation moins restrictive et sans risque sanitaire, un
traitement tertiaire s'impose. Ce traitement complémentaire peut être assuré par
certaines espèces algales qui accumulent ces cations métalliques par un mécanisme de
biosorption.
Dans ce contexte, nous avons réalisé une étude qui porte sur la biosorption des métaux
lourds par des micro algues (Scenedesmus quadrilla, chlorelles vulgaris et des
diatomées) cultivées au laboratoire sous conditions contrôlées.
Nous avons choisi pour cette étude deux métaux lourds: le zinc (oligo-élément
indispensable) et le cadmium (élément non essentiel et fortement toxique).
Il ressort de ce travail que la sensibilité des cellules algales aux métaux lourds diffère
selon les espèces; les résultats obtenus montrent que les scenedesmus et les chlorelles
résistent mieux que les diatomées au zinc et au cadmium.
la toxicité très forte du cadmium a été mise en évidence par le taux de mortalité plus
important, des cellules algales.

Mots-clés


Traitement ; Métaux lourds ; Biosorption ; algues

Texte intégral :

PDF